lundi 4 novembre 2013

Moustiques tigres : l'invasion


Samedi 2 novembre 2013 :

Je photographiais des abeilles noires et des guêpes communes butinant les fleurs d'un arbuste, quand je me suis fait piqué par (devinez ?)... un moustique tigre !!! Un intrus dans cet univers d'hyménoptères pourtant pourvus de dards, posé sur l'index de ma main qui tenait l'appareil photo. Le temps de l'apercevoir et de le chasser d'une énergique chiquenaude : c'était trop tard !

Moustiques tigres (Aedes albopictus)
Pourtant je ne fréquentais pas un endroit où il est périlleux de s'aventurer. Je me trouvais à Six-fours-les-plages, en face du port de la Coudoulière, sur le trottoir de la corniche du même nom. Ces moustiques sont partout, cachés sous l'épais feuillage des plantes, dans les endroits ombrés et humides, aussi dans les recoins des appartements où ils suivent leurs hôtes... et même dans l'eau douce puisque c'est en milieu aquatique que se développent leurs larves.

Larves de moustique tigre
Il faut savoir que ce moustique est exclusivement urbain, et qu'il ne se reproduit que dans l'eau propre, pas dans les marais, contrairement aux autres espèces autochtones se reproduisant dans les eaux sales ou sauvages. De l'avis des six-fournais, jamais il n'y en a eu autant... et ce sera pire dans les années à venir si aucune mesure énergique n'est prise.

Le moustique tigre a réussi à s’établir durablement dans les Alpes-Maritimes (2004), en Haute-Corse (2006), en Corse du Sud et dans le Var (2007), dans les Alpes de Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône (2010), dans l’Hérault, le Gard et le Vaucluse (2011) et le Lot et Garonne, l’Ardèche, l’Aude, la Drôme, la Haute Garonne, l’Isère, les Pyrénées-Orientales et le Rhône (2012). Au Journal officiel, dans l’arrêté du 26 Aout 2008 modifié, figurent tous les départements où les moustiques constituent une menace pour la population. Grâce à sa résistance aux basses températures et à sa capacité d’hibernation, l’Aedes albopictus a pu s'adapter dans ces départements où il demeure actif de mai à novembre.

Carte d'implantation du moustique tigre en France en 2013 (Vigilance Moustiques.com)
Quelles sont les précautions élémentaires à prendre pour éviter la propagation des moustiques ? Ceci concerne les personnes habitant en rez-de-jardins ou dans des villas et ceux dont les loggias sont fleuries. Eviter les coupelles sous les pots de fleurs, des seaux oubliés au fond du jardin, bref tout contenant pouvant recevoir de l'eau de pluie ou d'arrosage où les femelles moustiques viendront pondre. Pour les personnes résidant en villa, il existe des solutions comme les pièges à larves et les leurres pour attirer les moustiques et les détruire. De cette façon, elles pourront profiter pleinement de leur terrasse et de leur piscine sans se faire assaillir.

A l'Agence Régionale de Santé (ARS), il a été créé un département "veille et sécurité sanitaire", mais celui-ci n'intervient qu'en cas cas de maladie constatée, transmissible par le moustique tigre. En cas de suspicion de dengue ou de chikungunya, une équipe de l'Entente Interdépartementale de Démoustication (EID) se rend au domicile de la personne infectée et élimine moustiques et gîtes larvaires au moyen de larvicides et adulticides dans un rayon de 200 mètres autour de l'habitation du malade.

Les jardiniers que j'ai interrogés m'ont dit qu'ils avaient consigne de ne pas utiliser d'insecticides industriels, car ceux-ci agissent sans discernement sur tous les insectes... dont les abeilles mellifères qu'il faut protéger, celles-ci étant déjà victimes des pesticides agricoles, de la pollution, de la perte de biodiversité et des attaques du varroa, acarien parasite originaire d'Asie.

Ma panoplie anti-moustique
Donc il ne reste plus aux particuliers que les produits vendus en droguerie, pharmacie et para- pharmacie pour tenir les moustiques éloignés d'eux, et en cas de piqûres, soulager la douleur et les démangeaisons.

Aussi pour tenir les moustiques hors de portée, vous pouvez utiliser des moustiquaires de fenêtres qui, parfaitement posées, ne laisseront passer que l'air et non pas les insectes. Certaines plantes ont un véritable pouvoir répulsif contre les insectes et moustiques, surtout les plantes très odorantes comme la citronnelle, la mélisse, le basilic à petites feuilles, le thym citron ou encore le géranium odorant. Vous pouvez les placer dans des bacs à l’entrée de vos fenêtres, sur votre balcon ou autour de votre terrasse. Sans oublier les huiles essentielles tirées de ces plantes, à savoir celles de citronnelle, de géranium ou d'eucalyptus citronné, utilisées avec un diffuseur ou imprégnées sur un tissu, près de votre table de chevet.

Piqûres de moustiques tigres
Conclusion :

Inutile de se focaliser sur le moustique tigre, vecteur des deux maladies signalées plus haut, car il y a dans notre région d'autres moustiques aussi redoutables, en particulier les anophèles vecteurs du paludisme et les phlébotomes vecteurs de la bartonellose, de l'arbovirose et de la leishmaniose. Je ne vous détaillerez pas ces maladies qui, je le rappelle, sont uniquement transmissibles par les femelles qui ont besoin de sang pour porter leurs œufs à maturité. Les piqûres de ces insectes, si elles peuvent être parfois douloureuses et urticantes, sont généralement sans réelle gravité pour notre santé... tel est l'avis des entomologistes médicaux qui se veulent être rassurants.

Réconforté par les dires du corps médical, je vais pouvoir dormir la nuit sur mes deux oreilles, à condition qu'un moustique vrombissant ne vienne le perturber !



Additif du 18 octobre 2014 :

Le 6 août de cette année, Nice Matin publiait, alors que l'été n'était pas terminé, que dix-sept personnes avaient regagné les Alpes-Maritimes avec l'une des maladies transmises par le moustique tigre (quatre avec la dengue, onze avec le chikungunya et deux, vraiment malchanceuses, avec les deux pathologies). Beaucoup revenaient des Caraïbes et deux du Brésil où elles avaient assisté à la Coupe du monde de football. Et le quotidien de rappeler qu'en 2010, deux Azuréens avaient contracté la dengue, sans avoir quitté l'Hexagone.

Dans le Var, qu'en est-il ? A Toulon deux cas isolés de dengue autochtones ont été signalés à l'ARS, information reprise par Var Matin dans son édition du 13 septembre 2014. Le premier cas concernait une jeune toulonnaise du quartier du Petit-Bois (août 2014) et le second, quelques semaines après, un jeune homme de l'agglomération toulonnaise. Je vous rassure, tous les deux vont bien après un traitement au paracétamol.

La carte de vigilance-moustiques ci-après reflète la progression du moustique tigre en France. Elle est à comparer à celle figurant dans cet article, éditée il y a un peu moins d'un an.

Carte d'implantation du moustique tigre en France en 2014 (Vigilance Moustiques.com)

Additif du 23 août 2015 :

Selon un communiqué du Haut conseil de la Santé Publique, le moustique tigre pourrait, après la dengue et le chikungunya, répandre un nouveau virus dans l'Hexagone : le virus Zika. Cet arbovirus transmis uniquement par le moustique de type Aedes présente des caractéristiques symptomatiques proches de celles provoquées par la dengue.

Les symptômes caractéristiques de cette maladie sont, d'après les chercheurs de la revue médicale Infectiologie, une éruption cutanée superficielle qui démange, de la fièvre, des douleurs articulaires et des yeux rouges. C'est en fonction du nombre de symptômes cumulés que les médecins peuvent suspecter ou non un cas de fièvre Zika.

5 commentaires:

  1. Bon à savoir : lu dans Six-Fours. net du 12/11/2013 pour lutter contre le moustique tigre (Service Environnement de la municipalité de Six-fours-les-plages) : "Les produits utilisés sont le Vecto-bac anti-larvaire et l’Aqua K-Otrine en adulticide. Les pulvérisations s’effectuent manuellement et par projection au canon".

    RépondreSupprimer
  2. Ce jeudi 23 octobre 2014, l'Agence Régionale de Santé rapportait qu'un cinquième cas de chikungunya autochtone avait été découvert à Montpellier, après les quatre autres rendus publics en début de semaine.Ces personnes auraient été infectées par un voisin revenant d'un pays touché par le chikungunya. Une enquête épidémiologique et entomologique a été menée dans quelques 300 habitations de ce quartier, où des opérations de démoustication ont eu lieu. Ces cinq personnes, traitées au paracétamol, se portent bien.

    RépondreSupprimer
  3. Sur une piqûre de moustique tigre, j'ai appliqué le stick Apaisyl que vous préconisez pour atténuer l'effet de démangeaison, plus une pommade à base de dipropionate de bétaméthasone prescrite pour les dermites et qu'on trouve en pharmacie. Au bout de 3 applications, plus rien !!!

    RépondreSupprimer
  4. À titre préventif et afin d'éloigner les moustiques il faut planter des géraniums, du basilique, de la menthe. de la citronelle, en bref tout ce qui sent fort
    Résultat garanti par des années d'expériences.

    RépondreSupprimer
  5. À titre préventif et afin d'éloigner les moustiques il faut planter des géraniums, du basilique, de la menthe. de la citronelle, en bref tout ce qui sent fort
    Résultat garanti par des années d'expériences.

    RépondreSupprimer