mercredi 1 avril 2015

Une créature mi-humaine, mi-poisson découverte sur la plage de la Coudoulière

1er avril 2015 : J'étais en train de boire un café noir sans sucre, avant de faire un prélèvement sanguin pour un check-up annuel, quand le téléphone sonna. C'était Fisher qui m'appelait de son portable. En raison de la tempête qui sévit en mer depuis plusieurs jours, il était parti vers le port pour vérifier l'amarrage de son pointu. "René, me dit-il, il faut que tu viennes de suite à la plage de la Coudoulière, entre le Tao et le premier épi. Il y a quelque chose d'échoué sur le sable... peut-être un phoque ou un dauphin ? Je ne peux rien voir car la police et les pompiers ont dressé un périmètre de sécurité autour de l'animal..."

Ni une ni deux, je prends mon appareil photo, mon smartphone et  file sur les lieux. Déjà, en bout du port, il y a une berline de la police municipale et trois véhicules des pompiers, gyrophares allumés. Un cordon de sécurité a été installé sur la plage de sorte qu'on ne peut rien voir.

Les pompiers étaient déjà sur les lieux

Je remonte la corniche de la Coudoulière pour avoir une meilleure visibilité. Pas mieux ! Des officiers de la marine en uniforme surveillent des hommes vêtus de combinaisons blanches. Ceux-ci, après avoir enveloppé quelque chose (un corps ?) dans un drap blanc, l'enroulèrent d'un film transparent.

J'aperçois Fisher en conversation avec un jogger. Le jogger est arrivé en même temps que les pompiers et a pu prendre quelques photos avec son iPhone. Je lui demande s'il peut transférer par Bluetooth les images enregistrées, de son mobile vers le mien, ce qu'il fait en quelques secondes. Plusieurs photos sont floues du fait du manque de luminosité. Je parviens néanmoins à distinguer des formes sur l'écran de 3,5 pouces car dans la précipitation je n'ai pas pris mes lunettes de vue.

Les sirènes des véhicules de sécurité se remettent à hurler. Les pompiers quittent les lieux. Les policiers retirent de la plage le cordon de sécurité et les badauds quittent les lieux sans n'avoir rien vu d'extraordinaire. Les officiers de la marine nationale et les hommes en blanc ont disparu, aussi discrètement qu'ils étaient venus. Arrivé chez moi, je branche mon smartphone sur l'ordinateur de bureau et télécharge les photos. Sur mon écran de 23 pouces je peux afficher des photos saisissantes. La créature photographiée n'était pas un mammifère marin, mais une créature à forme mi-humaine, mi-poisson.

Sur la plage était échouée une créature mi-humaine, mi-poisson

Sa peau était d'un teint pâle, légèrement rosé, avec des protubérances sur le corps et les bras. Son visage était celui d'une jeune femme ordinaire, mais sa bouche était garnie de petites dents pointues. Quant à sa queue, recouverte d'écailles, elle avait l'apparence d'une queue de serpent plutôt que celle d'un dauphin. Des lambeaux de queue gisaient à côté du corps, signe qu'il avait été roulé par les vagues sur la berge et s'était abîmé... sans compter sur les goélands charognards qui, avant l'arrivée des autorités, s'étaient livrés à la curée.

Le corps de la créature fut déposé sur un drap blanc, puis enroulé
Sa bouche était garnie de petites dents pointues

Nul doute que ces photos vont révolutionner les théories de l'évolution car elles attestent de l'existence des siréniens. Je me rappelle le récit d'un chasseur sous-marin, au mois d'octobre dernier, qui alléguait avoir vu par 25 mètres de fond, au nord du grand Rouveau, la partie inférieure d'un mammifère marin, vraisemblablement coupé par l'hélice d'un gros bateau. Il avait été intrigué par la position latérale de la caudale et la présence d'écailles, excluant qu'il s'agissait d'un phoque ou d'un dauphin. Mais lorsqu'on est en apnée, à grande profondeur et que le temps est compté, on ne s'attarde pas à observer tous les détails ! Tant et si bien que notre apnéiste, charrié par ses camarades, s'était persuadé avoir eu des visions comme celles causées par l'ivresse des profondeurs... connue seulement des plongeurs en bouteilles !

S'appuyant la théorie de Darwin, la découverte fantastique de ce matin pourra t-elle établir que les siréniens sont les chaînons manquants entre les mammifères marins et l'Homme... si elle est reprise par les médias bien sûr ? Ce dont je doute car je n'ai point vu de représentants de la presse sur les lieux. La présence discrète d'hommes en blanc chargés de faire disparaître des preuves, ça ne vous rappelle rien ? L'affaire du crash en 1947 d'un vaisseau extraterrestre à Roswell, au Nouveau Mexique ! Le gouvernement américain, en pleine guerre froide, avait alors soutenu que cet incident était le fait de l'écrasement d'un ballon sonde ultra-secret destiné à espionner les installations russes.

Alors qui croire en ce bas-monde ? Je vous laisse deviner...


Cartes du 1er avril à télécharger

Cartes et photos du premier avril à télécharger sur le site de COUDOULIERE.FR .

19 commentaires:

  1. Pas mal, le poisson d'avril.

    RépondreSupprimer
  2. Trop fort ! Excellent canular !!!

    RépondreSupprimer
  3. Un poisson un peu trop gros pour moi, hihi ? Mais là, j'ai pas mordu, mais canular bien fait, lol !

    RépondreSupprimer
  4. J'y ai cru comme d'habitude !!! Chaque année je mords dans le poisson, hihi !

    RépondreSupprimer
  5. Info ou intox ? Ni l'un ni l'autre, simplement un Poisson d'Avril !!!

    RépondreSupprimer
  6. Une énormité pareille mérite de passer dans le Journal Télévisé. Bravo !!!

    RépondreSupprimer
  7. Excellent article !!! J'ai eu 10 secondes de doute...

    RépondreSupprimer
  8. Commentaires magnifiques sur cette sirène. Moi pendant la guerre je les ai entendues chanter, et ce n'est pas de la blague.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je les ai entendues. On les appelait B 17 !

      Supprimer
  9. Merci pour cet excellent canular.

    RépondreSupprimer
  10. 20.000 lieues sous les mers... Nous sommes loin d'en connaître toutes les existences !

    RépondreSupprimer
  11. ça, c'est du fake de compétition !! se suis tombé sur une histoire semblable l'an dernier, mais ce n'était pas à la Coudoulière !!!

    RépondreSupprimer
  12. C'est un poisson d'avril, mais c'est bien fait en tous cas, lol !

    RépondreSupprimer
  13. En 24 heures, ce canular a été vu 6.750 fois.
    L'information parue sur FaceBook, dans le groupe "Tu sais que tu es de Six-fours-les-plages quand:" a recueilli 89 commentaires dont certains relayés ci-dessus. Elle a été partagée 10 fois et 141 personnes ont aimé ce canular.
    Pour la petite histoire, la sirène échouée sur le sable est l'oeuvre de Joël Harlow, sculpteur-plasticien, spécialiste des effet spéciaux, qui a travaillé pour le film "Pirates des Caraïbes".
    Je vous donne rendez-vous le 1er avril prochain pour un autre canular !!!

    RépondreSupprimer
  14. C'est dans le TGV que je découvre ton joli texte. Bravo est bien vu pour ce 1er Avril plus que traditionnel. Bien romancé et photos en plus. Merci et à bientôt !

    RépondreSupprimer
  15. Moi j'y ai cru un moment... mais après je me suis aperçue qu'on était le 1avril !!!

    RépondreSupprimer
  16. Magnifique, tout simplement !!!

    RépondreSupprimer