vendredi 26 septembre 2014

Le chant des cigales

Les cigales ayant chanté tout l'été se sont tues l'automne venu. Elles ne seront point dépourvues cet hiver car leur espérance de vie n'est - en tant qu'imago - que d'environ 1 mois et demi... ce que ce brave La Fontaine, en tant qu'érudit, aurait du savoir.

Appelée aussi cigale plébéienne, la cigale commune méditerranéenne (Lyristes plebejus) est un insecte qui se nourrit de la sève des arbres ou arbustes qu'il prélève à l'aide de son rostre situé sous la tête.

Mue de cigale
Les premières cigales que j'ai entendues chanter cette année, c'était le 26 juin, lors d'une promenade autour du lac de l'anneau, à hauteur du Luberon Loisirs. Là, il y a quelques pins. Sur le tronc de l'un d'eux, à trois mètres de hauteur, se trouvaient deux cuticules vides de cigales, et un peu plus haut, on pouvait localiser deux cigales fraîchement sorties de leur exuvie (dépouille) et déjà en train de chanter.

Cigale se confondant avec l'écorce d'un pin sur lequel elle s'est posée
Il faut savoir que seuls les mâles chantent, pour attirer les femelles... mais hélas pour eux, aussi les prédateurs tels que guêpes, mantes religieuses, grandes sauterelles et certains oiseaux !

Guêpier ayant capturé une cigale
Le chant de la cigale est appelé stridulation en raison du bruit strident produit par les organes phonatoires, pouvant atteindre 150 décibels, insupportable pour l'oreille de certains oiseaux. D'autres parlent de cymbalisation car le son est produit par des cymbales situées derrière la naissance des ailes. Des étouffoirs, sortes de volets situés juste entre la naissance des pattes arrières et de l'abdomen, permettent en se fermant de laisser passer plus ou moins le son. Derrière chacun des deux étouffoirs se trouve une chapelle, sorte de caisse de résonance amplifiée par le ventre creux du mâle.

Il se peut que les jours de mauvais temps, les cigales ne chantent pas. Tout n’est que question de chaleur ! On pense qu'en dessous de 22°c, les cymbales perdent de leur souplesse et perturbent le chant.

Lyristes plebejus plaqué contre l'écorce d'un pin
Les cigales se sont tues le 22 août, date à laquelle les températures ont chuté. Un redoux a permis a quelques mâles d'appeler quelques jours encore les femelles. A la fin de l'été, toutes les cigales qu'on aura entendu chanter seront mortes. Auparavant, chaque femelle, après accouplement, aura pondu dans des tiges creuses 400 à 500 oeufs. A l'automne, les larves qui sortiront de ces oeufs s'enterreront dans le sol pour y vivre une dizaine d'années. Puis, après plusieurs années de cette vie souterraine, elles sortiront pour se fixer à un arbre ou une branche afin d'entamer leur ultime mue imaginale.

Cigale femelle ayant répondu au chant du mâle
Photos :
- cigales : Insectes de Coudoulière
- guêpier : Bernard GAY

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire